politique

Après le Soudan, l’ONU aiguise son bistouri pour la balkanisation de la RDC, à travers la MONUSCO

La République Démocratique du Congo est secouée, depuis des décennies, par un vent violent et impitoyable qui ravage tout sur son passage, avec la complicité de malins secouristes, les Nations Unies. Cette organisation que beaucoup de leaders nationalistes africains ont toujours critiquée pour son hypocrisie, sa politique du néocolonialisme, travaille aujourd’hui d’arrache-pied pour balkaniser la RDC.

En 20 ans, elle est devenue une organisation des touristes, beaucoup plus spécialisée dans des randonnées, et citée par certains compatriotes dans le trafic des minerais contre des armes. Cette Mission d’Observation des Nations Unies pour la Balkanisation du Congo (MONUBACO) doit renter par où elle était venue.

Le schéma qui avait conduit à la proclamation de l’indépendance du Soudan du Sud, le 09 juillet 2011, semble être parmi les stratégies utilisées par la communauté internationale pour déchirer le Congo. Ce qui étonne, c’est que les capitalistes ont un coeur de pierre. Autant qu’ils ont supervisé la mort des milliers de soudanais pour atteindre leur macabre objectif, autant les soudanais continuent de mourrir, même après la fameuse indépendance. La fameuse indépendance du Soudan du Sud ne profite qu’à ceux qui l’avaient orchestrée. Et tout cela, pour que l’Afrique reste toujours la basse-cour des capitalistes.

La MONUSCO, autrefois MONUC, est désormais reconnue comme un système mafieux, installée au Congo pour une mission longtemps restée inavouée. Elle est citée pour une complicité dans presque toutes les rebellions rwandaises qui ont endeuillé le Kivu. Elle est accusée de fournir des armes, de l’assistance sanitaire, de la nourriture, et même des renseignements à certains groupes armés, surtout étrangers.

La Mission d’Observation Nations Unies pour la Balkanisation du Congo (MONUBACO), appelée à tort MONUSCO, devrait partir de la RDC. Elle serait bel et bien, selon nombreux témoignages des populations, impliquée dans les massacres de Beni, au côté des ADF à qui elle fournirait toute forme d’assistance dont ils ont toujours eu besoin (Nourriture, médicaments, renseignements, …). La MONUSCO doit partir de chez-nous, nous voulons déjà la paix. @zamirikacongo

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :