Zamirika Congo

BUKAVU, Journéee ville morte.

La société civile de la ville de Bukavu a décrété ce mardi 27 septembre 2022 une journée « Ville morte » sur toute l’étendue de la ville. Ceci pour exprimer son ras-le-bol, elle a invité la population à ne pas vaquer à ses occupations consécutivement à la situation sécuritaire précaire qui prévaut à l’Est de la RDC.

La société civile forces vives de Bukavu se dit regreter de constater que malgré l’instauration de l’Etat de siège dans les province du Nord-Kivu et de l’Ituri demeure chaotique et fustige en plus les propos du secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres qui, selon la déclaration de la société civile, est un aveu d’impuissance de la MONUSCO face à l’agression de la RDC par le M23 soutenu par le Rwanda.

Par cette journée ville morte, la population de Bukavu, à travers la société Civile forces vives exige ce qui suit :

En plus, lasociété civile force vives exhorte la population de rester en alerte et de recourir à l’article 63 de la constitution au cas où rien n’est fait.

Il faut noter que cette appel à la journée ville morte à été respecté pour la plupart car, certaines écoles, banques, magasins, marchés sont restés fermés et le transport en commun n’a pas connu d’afflux comme d’ordinaire.

Pour le reportage,

Samy M.

Quitter la version mobile