Internationalsante

Coronavirus : les attitudes qui vous rendent plus vulnérables à la pandémie !

Depuis l’annonce des cas de contamination au coronavirus COVID-19 en République Démocratique du Congo, de plus en plus de fausses informations sur cette pandémie sont relayées, et conduisent la population à des réticences et dans une totale désorientation.

Voici quelques attitudes qui vous rendent de plus en plus vulnérables si vous n’y renoncez pas :

  • Se convaincre que le Coronavirus est une invention des blancs pour dépeupler le monde

Dès lors que vous avez cette conviction, qui n’est pas vérifiable, vous développerez plus de la haine envers la race blanche au lieu de vous concentrer sur les mesures de protection personnelle contre cette pandémie. Vous serez plus dans la sensibilisation de la haine au lieu d’aider les autres à comprendre la nécessité de pratiquer les mesures barrières

  • Se limiter à penser que le Coronavirus est la conséquence de la colère de Dieu contre l’humanité, et que rien ne permet de s’en épargner

Croire jusqu’au bout à cette thèse vous plonge dans une considération mystique du COVID-19, et vous empêche de songer à la pratique des mesures barrières.

  • Se laisser emporter par les rumeurs véhiculées dans les réseaux

Beaucoup de fausses informations circulent dans les réseaux sociaux sur l’origine, le traitement et l’existence même du coronavirus. Certaines personnes considèrent cette pandémie comme une fausse alerte, d’autres racontent que c’est un moyen de se faire du business pour les ONG, d’autres encore en font un sujet de divertissement pour distraire même ceux qui cherchent à se protéger. D’autres vont loin en faisant usage d’une mauvaise communication de nature à semer la terreur et la frustration dans la population.

  • Être rassuré que son prochain n’est pas encore contaminé

Il n’est pas question d’avoir confiance en l’autre, moins encore douter de lui pour appliquer les mesures de protection. Les mesures de protection doivent être appliquées partout et dans toutes les circonstances. C’est en se protégeant que vous protégez les autres. Entre parents et enfants, jeunes et vieux, hommes et femmes, … ces mesures barrières doivent être respectées pour éviter les contaminations.

  • La peur exagérée du coronavirus

La peur exagérée de cette pandémie n’est pas à encourager surtout chez les personnes âgées. Cela peut créer de la frustration et une sorte de psychose, un traumatisme et un stress qui peuvent à eux seuls affecter négativement votre santé. Dans ces conditions, il vous sera difficile de prendre du courage à appliquer rigoureusement les mesures de protection.

Des simples gestes peuvent pourtant nous sauver la vie :

  • Se laver les mains très régulièrement
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
  • Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter
  • Eviter les rassemblements, limiter les déplacements et les contacts

Le coronavirus est une maladie réelle et mortelle. Elle a déjà été déclarée en République Démocratique du Congo, et elle y fait des victimes. Nous devons d’abord songer à notre protection avant de songer à celle des autres, et là, nous ne servirons pas de vecteur de propagation.

On ne peut se protéger que quand on n’est ps encore contaminé !

Ingénieur Delphin MURHABAZI/Analyste

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :