Société

DECOUVERTE : Qui est Jacques ISSONGO, cet infatigable combattant pour la démocratie et la bonne gouvernance en RDC !

Fils de Jacques Mfutu Ncikala Futurus, et de Béatrice Ikopo est né à Kole, dans l’ancienne province du Kasai Oriental, actuellement Sankuru où son père était un enseignant.

Jacques Issongo est l’un des leaders du Mouvement Citoyen LUCHA.

Il a fait ses études secondaires au petit séminaire de Loto, à lomela (sankuru) pendant 3 ans où il devait stopper son rêve de devenir prêtre par la rébellion du RCD, Azarias Ruberwa en 1998.

Il rentre à Dekese natal, dans le Kasai occidental (actuelle province du Kasai) rejoindre ses parents et fuir cette guerre en passant par la rivière Momboyo, passant par Monkoto-Mbandaka avant d’arriver à Kinshasa.

Il obtiendra son diplôme d’état en 2004, option Biologie Chimie à l’institut Yolo Sud car chassé l’année précédente de l’école Mater Esperantiae (actuelle Sainte Famille de Righini) pour mauvaise conduite.

Il s’inscrit à l’université de Kinshasa où il fini officiellement en 2011 (en réalité, 2013 qu’il a fini à cause des années élastiques)où il obtient son diplôme en Médecine Physique et de Réadaptation. Il était chef de promotion durant son parcours académique, initiateur de plusieurs manifestations de protestation contre les autorités.

Il sera affecté en 2014 à l’hôpital général de Tshikapa et quelques mois après rappelé à Kananga où il fut affecté à l’hôpital provincial de Kananga (CHK Complexe Hospitalier de Kananga).
Il a aussi assuré quelques cours à l’ISTM Kananga et Tshikaji. Il a aussi travaillé avec le Gouverneur du Kasai Occidental comme son envoyé spécial en matière des sports où il accompagnait les délégations des équipes sportives en dehors de la province.
Il sera enfin, affecté à Tshikapa en 2016 à la CPLT Kasai (Coordination Provinciale lutte contre la Lèpre et Tuberculose).

Jacques Issongo a intégré le mouvement citoyen Lucha (lutte pour le changement) à Kananga en 2015, ce qui lui a posé des gros ennuis jusqu’à perdre ses jobs.
Il a publié un article scientifique sur l’environnement : problématique de collecte des déchets dans la ville de Kananga : impact sur la sécurité environnementale/Kasai Central, au ISSR Journals 2017.

En 2017, il a été victime du harcèlement pour son activisme en dénonçant les massacres de Kamuena Nsapu (https://youtu.be/LvDuyVP7SPM) et s’enfuira à Lubumbashi.
Arrêté et interpellé plusieurs fois pour avoir exigé le respect de la constitution, 1 mois à la prison de Kananga avec 10 autres de ses camarades en date du 29 décembre 2018 était la plus marquante, (acquitté).
Responsable du CLC à Kananga, il appelle les fidèles à manifester pour exiger l’organisation des élections le 23 février 2018, il sera recherché par les forces de sécurité, échappant la mort, il s’en fuyant à Kinshasa.

C’est un homme qui n’a pas sa langue dans la poche. Peu diplomate, très charismatique et par moment humoristique, Jacques Issongo Mfutu, est appelé leader par se frères de la Lucha. Il s’oppose farouchement aux antivaleurs et prône une Afrique unie (panafricaniste), ambitieux et audacieux, …
Jacques est père d’un fils.

Afficher plus

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :