Société

Entre « DEBARQUER » et « ANNULER UN VOYAGE », le FCC peine à trouver une expression pour cacher l’humiliation subie par ses cadres !

Après les révélations faites sur les humiliations subies par les cadres du FCC à l’aéroport international de NDJILI, lorsqu’ils voulaient se rendre à Bujumbura, le PPRD n’a pas tardé à démentir la nouvelle qu’il a qualifiée de « fake news » sur son compte twitter. Pourtant, selon des sources sûres, et après une confirmation de l’une des personnes concernées, deux cadres avaient été bel et bien interdits de voyager, par les services de la Direction Générale de Migration, faute des documents dont ils disposaient et dont ils jouissaient illégalement.

Ayant du mal à encaisser le coup, les membres du FCC cherchent à tout prix à trouver les mots et les expressions qui conviennent pour dire sous une autre forme, cette humiliation que l’un de ses caciques, Monsieur Emmanuel SHADARY, a subie, quelques jours seulement après sa bizarre déclaration sur une éventuelle paralysie des institutions.

Le seul mot qui convient, et le plus simple qu’on puisse dire, c’est « débarquement« . Ils ont été débarqués !

Ingénieur Delphin MURHABAZI/Analyste

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :