« Théo NGWABIDJE avait scié la branche sur laquelle il était assis, il ne lui reste qu’à tomber » Furaha Pascasie

La situation politique qui prévaut dans la province du Sud-Kivu reste très mouvementée par, d’une part les jeunes pétitionnaires qui disent avoir récolté des centaines de milliers de signatures pour obtenir le départ du gouverneur de province, Monsieur Théo NGWABIDJE, qu’ils accusent des détournements et de mauvaise gestion, d’autre part les partisants de ce dernier qui tentent par tous les moyens de le maintenir souvent par des actes d’intimidations.

Contatée par Zamirika Congo pour donner sa lecture des faits quant à la suite réservée à leur pétition après la reprise des activités parlémentaires en province, Furaha Pascasie, l’une des jeunes pétitionnaires, a déclaré : « Théo NGWABIDJE avait au départ, toutes les possibilités d’inscrire son nom en lettres d’or dans l’histoire de cette province parce qu’il répondait aux critères voulus par la société civile, de toute la population d’ailleurs, lors de son élection. Malheureusement, il a tout de suite tourné le dos à cette population et a foulé des pieds même la société civile qu’il a tenté de diviser par tous les moyens pour bien mener ses activités de détournements. Il a compté sur le soutien des politiciens et a négligé la population, il est devenu très arrogant envers la population. C’est regrettable. La population l’avait soutenu contre les menaces de destitution quand il était la cible du FCC et bien d’autres. Mais, le fait qu’il a oublié cette population, qu’il commence à détourner même l’aide destinée aux victimes des sinistres, qu’il détourne l’argent du trésor public, tout ça a amené la population à le lâcher, et je vous assure qu’il va tomber quelles que soient ses manoeuvres »

Notons que le gouverneur fait face à une grande pression de toutes les parts et chaque jour qui passe rend sa survie politique de plus en plus difficile . Selon Furaha Pascasie, « ceux qui s’entêtent à soutenir Théo NGWABIDJE perdent leur temps et trempent leurs personnalités dans la boue inutilement parce qu’il ne reste que des actions de la rue pour le déloger de Nyamoma si les députés échouent à le faire ».

Zamirika Congo

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :